Rechercher

Que notre Foi ne prenne aucune ride malgré les épreuves

Les fils de Juda s’approchèrent de Josué, à Guilgal; et Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, lui dit: Tu sais ce que l’Éternel a déclaré à Moïse, homme de Dieu, au sujet de moi et au sujet de toi, à Kadès-Barnéa. J’étais âgé de quarante ans lorsque Moïse, serviteur de l’Éternel, m’envoya de Kadès-Barnéa pour explorer le pays, et je lui fis un rapport avec droiture de cœur. Mes frères qui étaient montés avec moi découragèrent le peuple, mais moi je suivis pleinement la voie de l’Éternel, mon Dieu. Et ce jour-là Moïse jura, en disant: Le pays que ton pied a foulé sera ton héritage à perpétuité, pour toi et pour tes enfants, parce que tu as pleinement suivi la voie de l’Éternel, mon Dieu. Maintenant voici, l’Éternel m’a fait vivre, comme il l’a dit. Il y a quarante-cinq ans que l’Éternel parlait ainsi à Moïse, lorsqu’Israël marchait dans le désert; et maintenant voici, je suis âgé aujourd’hui de quatre-vingt-cinq ans. Je suis encore vigoureux comme au jour où Moïse m’envoya; j’ai autant de force que j’en avais alors, soit pour combattre, soit pour sortir et pour entrer. Donne-moi donc cette montagne dont l’Éternel a parlé dans ce temps-là; car tu as appris alors qu’il s’y trouve des Anakim, et qu’il y a des villes grandes et fortifiées. L’Éternel sera peut-être avec moi, et je les chasserai, comme l’Éternel a dit. Josué bénit Caleb, fils de Jephunné, et il lui donna Hébron pour héritage. C’est ainsi que Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, a eu jusqu’à ce jour Hébron pour héritage, parce qu’il avait pleinement suivi la voie de l’Éternel, le Dieu d’Israël. Hébron s’appelait autrefois Kirjath-Arba: Arba avait été l’homme le plus grand parmi les Anakim. Le pays fut dès lors en repos et sans guerre. (Josué 14:6-15)

Caleb faisait partie des 12 espions qui ont été espionnée cannaan il fait parti des 2 qui ont fait confiance à l’Eternel. Le peuple tout entier à écouter la voix des 10 plutôt que celle des 2 et du coup ils ont été puni dans le désert (ceux qui ont écoutés les 10). 45 ans plus tard nous retrouvons Caleb en pleine forme physique, spirituelle et moral. Il a conservé son enthousiasme, sa motivation et son zèle. Il a vu toutes sa famille mourir les uns après les autres, il a tourné aussi en rond dans le désert. Il a subit les conséquences du péchés des autres.

Il a fait preuve d’endurance. Il nous en faut aussi pour que après avoir bien commencé nous puissions bien finir. Sans être triste, déçu, etc… Notre marche chrétienne peut durer encore plusieurs 10zaines d’année mais il faut qu’à la fin de notre carrière spirituelle, que nous gardons notre zèle. Ne prenons pas de ride sur notre plan spirituel.

ephesien 6 nous parle du zèle que donne l’évangile de paix. Le zèle est l’empressement pour accomplir la volonté de Dieu. Dans le désert le Seigneur à fait que les chaussures de son peuple ne s’use pas pendant 40 ans. Le zèle que donne l’évangile de paix doit être inusable.

Jean-Baptiste était vêtu de poil de chameau (pas un. Arcature de chameau) un chameau est un animal qui a une grande endurance. Ceci démontrait son état spirituel et mental.

Comment tenir bon? Ce n’est pas facile de tenir bon? Dans la vie nous connaissons des épreuves et le zèle aussi en prend des coups… Il ne faut surtout pas que le zèle nous passe. Comment conserver cette ferveur? Seulement par la grâce de Dieu!

Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance. (Ésaïe 40:29) Il ne s’agit pas seulement de la fatigue physique

Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent; Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. (Ésaïe 40:30, 31)

Ceux qui se confient en l’Eternel = lui faire confiance = avoir une attitude de foi. Utiliser les bon moyens mis à disposition par Dieu pour que le temps qui passe n’use pas notre foi. Et que même si l’homme spirituel s’use, que l’homme intérieur ne s’use point afin qu’on soit en mesure de dire que nous avons autant de vigueur au début qu’à la fin

Comprendre le but des épreuves : Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. (Romains 5:3, 4) on peut remplacer “persévérance” par “endurance”

La patience de Job n’était pas de la résignation! Il s’agit de la capacité d’endurance qu’il a su acquérir au travers des épreuves.

L’effort est une résistance qu’on impose au muscles et par rapport à la résistance qu’on leur impose, ils grossissent. Pour nous qui sommes des sportifs spirituel il nous faut prendre du muscles et donc rencontrer des résistances. C’est le but de l’epreuve!

L’épreuve n’est pas un moyen de nous démolir mais c’est un moyen pour Dieu de nous former à l’endurance pour nous faire tenir jusqu’au bout.

Quel en est l’enjeu?

Ce n’est pas seulement la peur de l’enfer, mais c’est plutôt l’amour que nous conservons avec le Seigneur. On ne marche pas avec Jésus parce qu’on a peur. On marche avec Jésus parce qu’il nous aime.

Comment continuer à l’aimer et l’aimer de plus en plus?

Plus nous réaliserons la grandeur du prix pays, le sens de la croix, le sens du rachat à grand prix, et plus nous l’aimerons. Le Saint-Esprit nous révèle l’amour de Dieu.

Prière : “Révèle moi toujours plus l’amour que tu as pour moi afin que je t’aime plus en retour”

Refusons de se laisser envahir par l’amertume!

Jésus aurait pu avoir toutes les raisons d’être amer face à la trahison de Juda, au délaissement de ces disciples, etc… Mais il a refusé l’amertume (boisson au fiel qu’on lui a offert) mais il a prier même pour ces bourreaux.

L’apôtre Paul non plus ne manifeste pas d’amertume envers ceux qui ne l’ont pas assisté.

L’amertume est un poison pour notre âme.

Bien sûre qu’après avoir vécu des années dans l’eglise, on a tous subit des injustices, critiques, déceptions. On ne parle pas la de païens on parle au sein de l’église. On en a certainement aussi déçu d’autres… Quand ces choses arrivent, qu’on les a accumulés, que faire? 1- on peut claquer la porte : ce n’est pas la solution 2- on peut rester et être aigri et amer : ce n’est pas la solution

Il faut absolument refuser l’amertume! Il ne s’agit pas de renier les faits. Mais retenons le meilleur et laissons le reste et décidons de pardonner toutes les fois ou ça sera nécessaire car sans ça nous finirons aigri.

L’amertume peut venir aussi d’un sentiment d’échec (le prophète Élie). Le Seigneur apprécie notre fidélité et en son temps il saura la récompenser. Et résultat ou pas il est digne d’être servi.

Si on se laisse envahir par un profond sentiment d’échec on sera amer, envers nous et même envers Dieu 😖😪 et on finira tristement. Alors que Dieu nous aide de ne pas avoir un tel état d’esprit.

Le maintien d’une communion avec Dieu. Il ne s’agit pas d’être religieux. Mais il s’agit d’être des disciples qui aiment la présence de Dieu et qui la cherchent par la prière et la méditation.

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. (Jean 7:37-39)

Ce n’est pas la cérémonie religieuse qui désaltère notre âme mais c’est la présence de Dieu, c’est Jésus qui nous désaltère dans notre foi et qui nous renouvelle et nous évite l’usure de notre foi.

C’est seulement dans la présence de Dieu que notre cœur peut être renouvelé. “Il aura pitié de ses serviteurs et ces servantes”

Le Seigneur à compassion.

Crions à lui notre soif de lui!

A Jetsémané Jésus a dit “veillez et priez afin de ne pas tomber dans la tentation. L’esprit est bien disposé mais la chair est faible” => Jérémie 17

N’ayez pas confiance en votre chair personnel.

Job disait qu’il n’avait pas enfermé ces iniquités dans son coeur. Acceptons que Dieu mette à la lumière nos péchés cachés afin qu’il nous purifie de ce mal. Le pêche tue tandis que la repentance, l’aveu et l’abandon de nos péchés nous fais obtenir miséricorde.

“Un peu de folie l’emporte sur la sagesse et sur la gloire” si nous mettons en pratique ces moyens que Dieu nous donne nous pourrons bien finir notre course comme Caleb.

Si toutes ces choses sont reel dans nos vies, nous serrons toujours plein de ferveur. Et même dans les passages à vide, nous tiendrons bon.

Seigneur Jésus fais nous grâce afin que nous puissions finir notre course.


20140405-081303.jpg

#Jésus #fidélité #aigreur #Force #persévérance #amertume #vie #désert #joie #épreuves

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout