Rechercher

Les crises et les conflits

Prédication dimanche 04 Mai 2014 Pasteur Alain Trichard

Les crises et les conflits

Romains 12-21

La crise signifie décision en grec. Il désigne le point d’appui de la balance. La crise est un moment de notre vie personnelle ou familiale ou en couple ou professionnelle qui implique des changements d’équilibre. Les crises et les conflits sont des choses naturelles et normales dans toutes les sociétés. Les conflits en l’individu,dans le couple, dans une organisation sont souvent salutaires et positives. Les périodes de crise sont des périodes de réajustement,de changement. Ces périodes sont déstabilisantes car elles bouleversent le quotidien. Nos habitudes sont modifées.Nous sortons du quotidien. Il est important de prendre conscience de où nous sommes et où nous allons. Les crises sont aussi des périodes de transition. La crise est normale, il ne faut pas en être effrayé. Ne soyons pas résistants aux changements.

Quand on regarde par exemple la première assemblée de Dieu à Jérusalem, des prodiges et des miracles s’accomplissaient… on se dit que c’était le bonheur parfait. Alors qu’entre Actes 2 et Actes 9 ,7 années se sont quand même écoulées. Il y a quand même eu certaines persécussions.

Actes 5 La première crise est une crise interne car il s’agit d’un couple qui fait croire qu’il a donné tout le prix de la propriété qu’il a vendu mais en vérité c’est un mensonge mais le Saint Esprit est là. Cette crise est salutaire. Un couple a menti mais va révéler l’esprit de sainteté, l’esprit de vérité et la crainte du Seigneur va s’emparer du corps de Christ.

Actes 6 il s’agit de la deuxième crise, c’est une crise encore interne. Les veuves d’origine Grecque sont un peu délaissées par rapport aux veuves d’origine Juive alors cela crée des tensions. Cela crée une crise, un conflit entre ces veuves. L’église ne va pas éclater pour autant. Les apôtres pour ne pas délaisser la prière et la prédication de la parole vont demander à l’assemblée de choisir en son sein 6 diacres. Grâce à cette crise il y aura donc 6 nouveaux diacres dont deux ne seront pas des moindres: Etienne, le premier martyre de l’église et Philippe qui découvrira à travers une autre crise que derrière son ministère de Diacres, il a vu aussi un ministère d’évangélistes. La crise peut nous permettre de rebondir et même de saisir dans une autre dimension quelques chose d’extraordinaire.

Actes 7 il s’agit d’une crise externe. Ce sont les persécussions. Dans actes 7 et actes 8 tout le monde quitte l’assemblée de Jérusalem même les apôtres, tout le monde part. Philippe prêchera Christ et il y aura des miracles, Les samaritaines se convertissent, des services de baptême sont organisés. Les Samaritains recoivent le Saint-Esprit. En lisant Actes 1-8 on voit que la crise permet aux prophéties de s’accomplir. La promesse de Jésus s’accomplit.

Actes 10 et 11 Pierre s’est dit qu’il allait se contenter de prêcher alors qu’avant la fin le Saint Esprit tombe sur les paiens devant lesquels il prêchait. Pierre savait qu’on ne pouvait refuser la bapteme d’eau à ceux qui ont reçu le Saint Esprit. Cette crise a permis aux paiens d’entrer dans le corps de Christ. C’est ainsi que nous avons des chrétiens d’oginine juive et des chrétiens d’origine paienne. C’est donc une bonne crise car elle nous a permis à nous paiens d’entrer aussi dans l’église.

Actes 15 Il s’agit d’une crise interne. Il y a des frères juifs bien intentionnés d’une part et les paiens qui rentrent dans le corps de Christ de l’autre qu’il faudrait faire circoncire. Heureusement la grâce de Dieu était là et dans cette crise il va en sortir que le Saint Esprit va révéler à Jacques qu’il est bon de ne pas leur imposer la circoncision. Ce n’est pas la circoncision de la chair qui compte mais celle du coeur. Ce n’est pas être circoncis ou insirconcis mais c’est d’être une nouvelle création.

La crise peut et doit avoir un aspect objectif.

La crise dans le couple

Depuis la désobéissance d’Adam et Eve, les couples se sont toujours disputés. Mais en définitive qu’est ce qu’un conflit, c’est un mot qui vient du latin qui veut dire heurt et choc. Les conflits sont synonymes de vision différente. Dieu veut nous appeler à grandir et à voir ce que nous ne voyons pas encore mais aussi à obéir à sa parole. La crise et le conflit peuvent nous amener à faire cela.

Par exemple quelqu’un qui n’est pas baptisé dans le Saint Esprit peut vivre cette crise en se sentant frustré, son coeur n’est pas en paix bien que la promesse est là et que tout soit accompli et qu’il suffit par la foi de se saisir de cette bénédiction. Cette crise peut donc déboucher sur le baptême du Saint Esprit.

C’est notre façon de gérer le conflit qui va en faire un bonheur ou un malheur.

Les conflits du couple sont naturels, inévitables et positifs. La relation conjuguale est porteuse d’un double potentiel d’amour et de conflit. Même en soi nous pouvons générer une crise ou un conflit, elle est indispensable au développement. Cette frustration, cette opposition peut conduire à la vérité de ce que je suis et à ce que Dieu veut que je sois. Ne regardons pas les crises conjuguales comme des anomalies, des phénomènes anormaux, une tare à éliminer définitivement. Considérons plutôt ces crises comme des phénomèns inhérents à tout groupe y compris le couple et même à la personne seule. C’est une composante naturelle et humaine. Les crises vont lancer un défi à l’époux ou à l’épouse mais ceux ci auront ils les ressources nécessaires pour surmonter la crise? évoluer? Ou sombreront ils dans la passivité en attendant que l’orage passe? se séparer? être violent?

Si le conflit est mal géré il sera destructeur mais s’il est bien géré il sera constructeur et permettra une avancée positive dans la relation. L’affrontement implique la destruction de choses mauvaises, il y a des choses à bannir: des comportements, des manières, des mauvaises pensées… mais c’est aussi l’aboutissement d’une unité, d’une cohésion, d’une meilleure compréhension. Une mésentente conjuguale représente un moment de vérité. Dans la crise, on va vérifier la solidité, la fiablilité, la fidélité, l’amour, le respect, la dignité, l’honneu, l’humilité. C’est aussi la vérification de l’état de notre relation avec notre époux. C’est quand on tire sur la corde que l’on voit si elle est solide. C’est en période de crise que l’on voit la solidité du couple.

Il y a trois éléments essentiels dans le conflit:

-Le problème: qu’est ce qui a suscité le conflit? – Le couple ou la personne seule – le processus de la résolution de ce conflit.

Pour gérer le conflit il faut tenir compte de ces trois éléments. Tenir compte des personnes autant que du problème.

Examinons rapidement les réactions des conjoints face à un conflit: l’évitement: si le couple évite le conflit, la relation n’évolue pas. Aucune solution n’est apportée. La source du conflit n’est pas résolu. la domination: Si l’on domine par la force, l’objectif a de grandes chances d’etre atteint mais aux dépens du lien conjugal.

Le sacrifice: Un seul sera satisfait, l’autre sera frustré et mis sur la touche. L’autre conjoint cède pour faire plaisir.

le compromis:La relation est préservée. Personne ne perd la face. C’est 50/50 la coopération: l’importance est mise sur la relation du couple et la préservation du lien. La coopération nécessite un effort des deux côtés.

Le conflit n’est pas une bataille à gagner mais un problème à résoudre ENSEMBLE. La crise est commune, elle doit amener à l’épanouissement du couple. Le plus important est LA personne et non le problème ( ex des veuves juives et grecques du début, l’accent était mis sur leur bien être avant tout)

La coopération est utile car certaines crises ne supportent pas le compromis. Il faut à un moment se positionner.( ex : un déménagement, une mutation d’un conjoint)

La crise doit être partagée.On ne peut pas la surmonter seul. Si une famille passe une crise, chaque membre de la famille a son niveau de crise à surmonter.

Surmonter une crise c’est faire confiance au Seigneur pour la résoudre.

Ex: Le pasteur donne l’exemple de son déménagement. Après 7 ans dans la ville d’Istres, il a senti qu’il était temps de partir car il avait reçu l’appel dans une autre ville. Il a fallu préparer sa famille, sa femme et ses enfants à ce grand changement. Chacun avait sa vie établie, les enfants avaient beaucoup d’amis dans la ville, le plus jeune a grandi dans cette ville, sa fille devait passer son bac la même année etc…chaque membre de la famille avait à son niveau quelque chose qui lui posait problème. Dans ce cas, il est impossible de gérer seul le conflit. C’est important de pouvoir partager la crise avec sa famille,ses frères et soeurs en Christ. Etre appelé oui mais pour aller où? Le pasteur et sa famille a beaucoup prié. Plusieurs lieux, plusieurs postes lui ont été proposés.Un pasteur a même eu un songe lui disant qu’il l’avait vu dans tel poste. Sauf que le pasteur Trichard a encore prié et a eu la révélation dans son coeur qu’il devait aller à Aix en Provence avec sa famille.

Il ne faut pas se laisser influencer non plus par son entourage “bien intentionné” en cas de crise. Il faut tout remettre entre les mains du Seigneur à chaque moment, en cas de doute, de décision importante même si telle personne vous dit avoir rêvé de vous. Ecouter, prenez note mais demandez confirmation au Seigneur.

Ce déménagement a été bénéfique puisque deux de ses enfants se sont convertis à Aix en Provence et se sont engagés à servir Dieu et l’église. Ils ont traversé des moments difficiles mais ils ont été bénis.

Ne paniquons pas face à un conflit, n’ayons pas peur. Nous avons tendance à nous interroger: Je suis chrétien donc pourquoi je traverse des crises? Il suffit de lire la bible pour voir que des hommes de Dieu ont eux aussi fait face à des conflits. (Abraham, Saul…) Tout dépend du choix que l’on fait face à la crise. S’en remettre à la sagesse du Saint-Esprit, à la sagesse de Dieu.


Il y a 6 étapes dans la résolution des conflits conjugaux, les 6D:

– Décider de traiter le problème: Admettre que vous vivez une situation conflitctuelle et décidez d’y mettre fin et que vous souhaitez apporter une solution. – Définir le problème: Qu’est ce qui est à l’origine de la crise? santé, professionnel, spirituel, familial? Identifiers vos besoins et vos sentiments. Identifier le noeud du conflit. -Développer des solutions: Phase de créativité. Quelles sont les choses que vous pourriez faire pour résoudre le conflit? Vous exprimez le maximum d’idéees sans en rejeter. Vous êtes ouverts, vous ne jugez pas. Un solution est souvent trouvée lorsque vous arrêter de regarder au conflit de manière rigide. 2 corinthiens 8-12 : N’allez pas chercher ce que vous n’avez pas. Offrez ce que vous avez Philippiens 2-13 -Dégager la meilleure solution : Forcément il y en a une -Dresser un plan d’applications: Comment aborder et surpasser la crise? Coment allons nous résoudre cette crise? -Discerner si la solution est satisfaisante: Satisfait elle des deux époux?

Soyons dans notre couple des ouvrages de paix. Mathieu 7:12/Jean 13:34-35/Colossiens 3:24-25 Faites les choses de tout votre coeur. On ne peut pas aimer sans se sacrifier (ex de Jésus). Sacrifier du temps. Le temps est l’un des plus beaux cadeaux que vous pouvez donner à quelqu’un. Le temps ne se récupère pas.

Que nos coeurs soient disposés à l’intelligence de comprendre que le conflit est nécessaire. Nous vivons des conflits internes de tous types. Même avant notre conversion, nous étions en conflit interne dans la soumission avec la religion, avec les doutes…pour finalement avoir une paix magnifique avec le Seigneur. Comprendre que nous devons parfois lacher prise, lacher une situation conflictuelle pour en sortir grandi, digne. Sortons en relevés.

Que Jésus nous fortifie en temps de crise et que nous restions fermement attachés à lui. Amen


#église #communication #Jésus #conflits #dispute #paix #harmonie #Dieu #couple #amour

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne ratez aucune de mes actualités

  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • SoundCloud - Cercle blanc

Retrouvez moi sur :

©2020 Site réalisé par Philomène Mongo