Rechercher

Heureux ceux qui sont persécuté

1 Pierre 4.12-19 12Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. 13Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. 14Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. 15 Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s’ingérant dans les affaires d’autrui. 16Mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom. 17Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu? 18Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur? 19Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien.

Souffrir pour sa foi:

Juste ou injuste, méritée ou non, la souffrance survient sans qu’on la cherche. Une fois encore, Pierre aborde la question de la souffrance du chrétien. Pas n’importe quelle souffrance, mais celle que le chrétien subit à cause de sa foi : moqueries, humiliations, insultes, coups, injustices, déchirements familiaux, mise à mort, toutes les formes existent dans ce monde. Prenons le temps de penser et de prier pour l’Église qui souffre dans le monde. Pierre constate cette situation* et fournit des points de repère précieux pour celles et ceux qui souffrent pour leur foi.

Jésus a souffert.

Le Christ a souffert parce qu’il faisait la volonté de Dieu son Père ; pourquoi serions-nous surpris d’être à notre tour confrontés à la souffrance ? On retrouve ici le thème de l’imitation du chrétien à son Seigneur. La foi chrétienne n’est pas une situation de tout repos dans un monde hostile à Dieu. Elle demande une vigilance de tous les instants, elle est un combat dans lequel il faut, comme Jésus, tenir bon jusqu’au bout. Heureux ceux qui sont persécutés… Rien de surprenant ! Jésus est sorti glorifié de ses souffrances ; nous serons à notre tour dans la joie et l’allégresse (13). Voilà une perspective heureuse. Dans les situations difficiles, Dieu est avec nous par son Esprit (14). Cette présence est pacificatrice, elle rend heureux. Une épreuve pour la foi. Persécuté, le chrétien ne souffre pas à cause de Dieu, mais pour la cause de Dieu. C’est ainsi qu’il faut comprendre le verset 19. De même, il faut comprendre le jugement (17) comme une mise à l’épreuve de la sincérité de notre foi.

À méditer

« Père, aide-nous par ton Esprit à tenir bon dans l’adversité, comme Jésus, ton Fils. » amen

Danièle Rinaldi

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne ratez aucune de mes actualités

  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • SoundCloud - Cercle blanc

Retrouvez moi sur :

©2020 Site réalisé par Philomène Mongo