Rechercher

Don de prophétie et ministères prophétique ces dernières années

Ces dernières années, le ministère prophétique a souvent été mal compris par les chrétiens qui ont eu tendance à n’en retenir qu’un seul aspect : la manifestation des dons de l’Esprit – prophéties, paroles de sagesse et paroles de connaissance. Pourtant, nous devons avoir une vision plus claire de ce qu’est le ministère prophétique et de son importance pour le peuple de Dieu.

L’apôtre Paul nous encourage tous à désirer les dons spirituels, particulièrement le don de prophétie. Mais le fait qu’un chrétien prophétise, ne fait pas de lui un prophète. Nous devons vraiment comprendre ce point car aujourd’hui, de nombreuses personnes se déclarent elles-mêmes prophètes parce qu’elles prophétisent. Les quatre filles de Philippe l’évangéliste n’étaient pas prophétesses, même si elles prophétisaient (Actes 21 8 : 9). Le prophète manifeste lui aussi des dons spirituels, mais en raison de l’onction et de l’autorité que Dieu lui a données, il apporte en plus un discernement et une vision spirituelle que Dieu utilise pour édifier et établir l’Eglise.

Le prophète de l’Ancienne Alliance Dans l’Ancienne Alliance, l’un des principaux aspects du ministère du prophète était de ramener le cœur du peuple de Dieu vers Lui par la repentance. Dans 2 Samuel 12, nous voyons comment Dieu a choisi le prophète Nathan pour confronter le roi David qui avait péché. La parole prophétique de Nathan n’a pas condamné David. Au contraire, elle a produit en lui une tristesse selon Dieu et une repentance sincère. Cette facette de l’autorité de Dieu est puissamment démontrée à travers l’onction prophétique.

Le prophète de l’Ancienne Alliance avertissait le peuple pour qu’il puisse éviter le jugement de Dieu. La parole prophétique venait d’une manière claire et directe, et exposait l’état de son cœur. Dieu a ainsi oint différents prophètes pour apporter un message sans compromis, qui produisait une grande conviction et une crainte de Dieu. Quand le prophète “sonnait de la trompette”, le peuple savait que Dieu lui parlait sérieusement. Malheureusement, il endurcissait souvent son cœur vis-à-vis de Sa parole.

Le prophète de la Nouvelle Alliance La première chose que nous devons comprendre c’est que, sous la Nouvelle Alliance aussi, un vrai prophète ne prophétise pas seulement de bonnes choses. L’onction prophétique devrait produire la crainte de Dieu dans l’Eglise, parce qu’elle dévoile le péché et proclame le chemin de la sainteté et de la sanctification.

Le meilleur exemple du ministère prophétique dans le Nouveau Testament est celui de Jésus lui-même. Dans Matthieu 3:12, Jean-Baptiste déclare:

Matthieu 3 : 12 12 Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point.

Jésus est venu prêcher un message de repentance, de purification, de séparation et de jugement, mais toujours avec un cœur rempli de grâce et d’amour. Dans Matthieu 21:12-13, nous Le voyons manifester l’onction prophétique.

Matthieu 21 : 12-13 12 Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons.13 Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.

Lorsqu’Il a vu des personnes acheter et vendre dans le temple, une sainte colère s’est emparée de Lui, Il a pris un fouet et a chassé les marchands. Cet aspect de Son ministère est souvent mal compris. Le Seigneur agissait dans la grâce et dans l’amour même lorsqu’Il s’exprimait de cette façon, parce qu’il fallait confronter et réprimander ceux qui considéraient la maison de Dieu comme un marché. Dieu choisit de parler de différentes manières mais Son cœur ne change jamais. Il est un Dieu d’amour et de miséricorde, mais Il est aussi un Dieu de justice et de vérité dont les attributs divins s’expriment à travers l’onction prophétique.

Le prophète est appelé à un travail très spécifique de purification dans l’Eglise des derniers jours qu’aucun autre ministère ne peut accomplir. S’il y a du péché, un vrai prophète va le déclarer sans crainte, mais jamais avec une autorité charnelle. De la sorte, l’Eglise ne va pas se sentir condamnée, mais elle va ressentir le cœur du Seigneur qui veut la conduire à la repentance. Le moment vient où les prophètes vont apporter une lumière là où il y a des ténèbres et exposer les motivations cachées des cœurs. L’onction prophétique apporte avec elle la purification et la séparation dans les cœurs des chrétiens.

L’apôtre et le prophète Dans la Nouvelle Alliance, nous pouvons voir un autre aspect important de l’onction prophétique, comme dans Ephésiens 2 : 20.

Ephésiens 2 : 20 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.

D’après les vies de Paul et Barnabas, il est très clair que le prophète travaille étroitement avec l’apôtre pour poser la fondation de l’Eglise. Ces deux ministères ont une autorité spirituelle plus grande que les trois autres. L’apôtre reçoit et transmet la révélation de Christ, et le prophète s’assure que l’Eglise demeure dans la vérité et la saine doctrine.

Le prophète, membre du corps d’anciens Les hommes peuvent tirer une grande gloire du fait que Dieu parle et agit à travers eux. C’est pourquoi être soumis et rendre compte à une équipe d’anciens dans une église locale est une protection vitale contre les abus possibles des prophètes. Contrairement à ce que l’on constate dans l’Eglise aujourd’hui, les prophètes du Nouveau Testament faisaient partie de la direction de l’église locale et étaient envoyés comme n’importe quel autre ministère. Dans Actes 15, nous lisons que les prophètes Judas et Silas avaient été envoyés depuis l’église de Jérusalem pour accompagner Paul et Barnabas de retour à Antioche. Si un homme n’est pas relié à une équipe mais exerce son propre ministère de manière indépendante, il peut se cacher derrière son appel et agir de sa propre autorité. Il peut déclarer ce qu’il veut et il n’y a personne pour lui dire certaines vérités concernant sa vie. Mais lorsqu’un prophète appartient à une équipe, il est redevable de ce qu’il dit et de la façon dont il agit. Il va accepter la confrontation et la correction apportées dans la vérité et dans la grâce. Sa vie est un livre ouvert devant les anciens de l’église et devant le peuple de Dieu.

Vrai ou faux prophète ? La Bible nous avertit clairement que, dans les derniers temps, il y aura beaucoup de faux prophètes qui détourneront le peuple de Dieu en allant dans le sens des désirs de leur nature pécheresse. Mais Dieu va aussi élever de vrais prophètes qui seront des exemples dans l’Eglise, et l’onction sur leur vie apportera une plus grande protection dans la vie des chrétiens. Ils ne seront pas remplis d’orgueil et d’arrogance, ils ne se reposeront pas sur leurs propres capacités. Au contraire, ils auront un cœur brisé et contrit, et seront prêts à renoncer à eux-mêmes, à prendre leur croix et à suivre Jésus. Ils seront connus par leur identification à Ses souffrances et Sa mort et ils dégageront le parfum de la connaissance de Christ. Le temps des ministères indépendants est terminé et, dans les derniers temps que nous vivons, Dieu ramène l’ordre dans Son Eglise par l’onction prophétique.

Peter McKenzie est le pasteur d’Avon Christian Church à Ringwood, en Angleterre. Il est membre de l’équipe apostolique de CTMI (Church Team Ministries International).

“ Soumis à l’onction apostolique” Dès les premières années de ma vie chrétienne, il était clair que le Seigneur voulait m’utiliser dans le ministère prophétique. Très rapidement, j’ai été conduit à voyager dans des églises de différents pays pour exercer mon ministère et expérimenter des manifestations prophétiques étonnantes du Saint- Esprit. Pour beaucoup, la bénédiction de ce ministère semblait claire, mais j’étais seul et vulnérable ! Par la grâce de Dieu, j’ai rencontré Miki Hardy dont l’onction apostolique m’a mis face à mon indépendance et mon orgueil. J’ai renoncé à exercer mon ministère de manière indépendante et j’ai soumis ma vie à cette onction. Aujourd’hui, l’onction prophétique a toujours une place importante dans ma vie et dans mon ministère, mais maintenant, je travaille au sein d’une équipe d’anciens à laquelle je rends compte. Ma vie est transparente devant ces hommes de Dieu. Je me sens en sécurité, et en même temps j’ai toujours la liberté de manifester cette onction prophétique. Ma joie aujourd’hui , c’est de voir que je contribue, avec les autres ministères, à amener les chrétiens des églises locales à la maturité spirituelle.

Auteur inconnu

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout