Rechercher

Cette guerre qui nous force Ă  prendre soin de nous

💓 mon cerveau vous dit bonjour pour commencer đŸ™đŸŸ

Il fut un temps oĂč on considĂ©rait autrui « important » selon sa condition sociale et son compte en banque. Il fut un temps oĂč on considĂ©rait « plus intelligent » celui qui fait Bac +20 au dĂ©triment de la mbombo qui pour vivre cultive son champs, pour nourrir sa famille. Il fut un temps oĂč on Ă©levait Ă  un certains rang celui qui est beau de taille et figure par rapport Ă  celui qui l’est moins selon les critĂšres de notre sociĂ©tĂ©. Il fut un temps oĂč celui qui avait le « teint sauveur » allant de blanc Ă  blanc avait plus de valeur de le teint melaninĂ© (ps : mĂȘme l’albinos n’a jamais autant Ă©tĂ© valorisĂ© que la personne de race blanche
) et pourtant la valeur de la cote en bourse de la MĂ©lanine est de loin plus Ă©levĂ© que celle des autres. Et la couleur mĂ©laninĂ©e est DIVINE bien que tout les maux et nĂ©gation de la sociĂ©tĂ© lui soit attribuĂ©e bref. Il fut un temps oĂč certains parents n’auraient considĂ©rĂ© le partenaire de vie de leur enfant que si la personne Ă©tait prĂ©sident, prince, ministre, PDG de ci oĂč ça
 Aujourd’hui nous sommes dans un temps ou une guerre mondiale sĂ©vit en nous obligeant de prendre soin de nous sans faire de distinction de critĂšre physique, santĂ©, psychologique, sociale. Cette guerre n’épargne pas plus de riches que de pauvres. Elle ne regarde pas plus le blanc que le noir mais mĂȘme si elle tue plus l’un que l’autre elle ne tue pas moins un ĂȘtre aimĂ© quelque part pour autant. Aujourd’hui je suis sure que le pĂšre qui ne jurait que par le gendre riche va se forcer Ă  ĂȘtre reconnaissant pour le moins. Oui les temps changent et nous allons devoir tirer des leçons de ce qui se passe rĂ©ellement. L’heure n’est plus Ă  l’utopie mais bien Ă  l’instant prĂ©sent.

Un jour je suis assise Ă  une terrasse et une #rĂ©flexion passe Ă  mon esprit (qui ne s’arrĂȘte jamais 🙄) en assistant Ă  une scĂšne. Je vois une jeune femme bien apprĂȘtĂ©e, hyper fiĂšre de voir son amoureux dĂ©barquĂ© Ă  son boulot dans son 3 pieces et le prĂ©senter fiĂšrement ses amies. Bien que je sache que les moins riches vivent aussi de belles histoires d’amour, en rentrant je suis passĂ©e prĂšs d’une rue oĂč il y avait des Ă©boueurs et je me suis demandĂ©e si un de ces monsieurs auraient eu droit au mĂȘme accueil que le gars en costard si ils se pointaient ainsi devant leur copine qui n’a mĂȘme peut-ĂȘtre pas encore dit Ă  ces proches qu’elle est avec quelqu’un qui est dans « un sous mĂ©tier » un pousseur par exemple en Afrique
 J’ai alors rĂ©alisĂ© que pour beaucoup, on aura beau dire, mais l’apparence compte Ă©norme et favorise un traitement de faveur chez beaucoup plus que chez peu.

Bref ce n’est pas une condamnation mais un constat. En tout cas comme nous marchions par la vue, tantine Coronavirus nous pousse à marcher TOUS par la foi.

Aujourd’hui ceux qui nous sauvent sont quasiment tous en uniforme et la plus part ne sont pas populaires sur les rĂ©seaux sociaux. Il n’y a encore pas longtemps le personnel mĂ©dical Ă©tait en grĂšve car sous payĂ© et en sous effectif, « grĂące » Ă  ce virus ils seront probablement respectĂ©s Ă  juste valeur. Beaucoup travaillent en maison de retraite et se pensaient probablement plus stupide que d’autres, en attendant ils maintiennent les parents de plusieurs EN VIE. Être caissiĂšre ou magasinier ou livreur Ă©tait un travail par dĂ©faut, pour les « cancres » d’aprĂšs certains mais aujourd’hui sans eux certains n’auraient pas de course car trop occupĂ© Ă  se moquer de ceux qui faisaient leur stock tout en minimisant la situation qui nous obligent au confinement quasi totale. Sans les livreurs, aucun vivre n’est acheminĂ© et aucun matĂ©riel mĂ©dical n’est livré  L’ARGENT, LE TITRE, LES LIKES, ÊTRE L’ENFANT DE NE MET PLUS PERSONNE AVANT L’AUTRE


A part ĂȘtre mĂ©decin, aucun corps de mĂ©tier ou autre titre prestigieux ou religieux ou politique ou militaire n’est en train de nous sauver durant cette guerre qui nous oblige Ă  PRENDRE SOIN DE NOUS, ĂȘtre gentil les uns envers les autres et Ă  vivre chaque jour comme le dernier. Nous sommes plus trop femmes ou hommes pour ne pas devoir faire ci ou ca. MĂȘme les talibans et les kamikazes sont en grĂšve plus personne ne veut mourir en tuant les autres
 On ne parle plus de bombardements ici ou lĂ  bas
 Les rues sont vides nous sommes TOUS AU PAS. Mais beaucoup trouvent encore le moyen de se plaindre svp sortez, inscrivez vous volontairement sur la liste des prĂȘts Ă  mourir pour pas rester chez soi en vie avec SA FAMILLE (Mari, femme, enfant) en tout cas


POUR TOUT CEUX ET CELLES QUI SONT OBLIGÉS DE SORTIR ICI ET QUI TRAVAILLENT DANS LE CORPS MÉDICAL OU DANS UN DOMAINE INDISPENSABLE À NOTRE SURVIE, je veux dire « MERCI ». A ceux qui se sont pensĂ© cancres ou « rieneux » car le corps de mĂ©tier dans lequels ils travaillent ne gagne pas en million d’euros, je veux vous rappeler ce que dans la Bible, le fils de Dieu n’est pas venu marcher parmi les hommes avec son titre. Il est venu sans beautĂ© ni Ă©gard pour attirer aucune regard. Il n’a pas Ă©tĂ© couvert d’or et de likes, il a Ă©tĂ© mĂ©prisĂ© abandonnĂ© et mis Ă  mort. Mais c’est pas lui que le salut passe. Tout comme c’est grĂące Ă  vous que nous sommes guĂ©rit et en vie. Recevez ce matin, au nom de tout les reconnaissants, tout l’amour, le respect, la considĂ©ration et le respect dont vous avez besoin pour affronter ce nouveau jour de guerre. 💖đŸ’ȘđŸŸđŸ™đŸŸ Que Dieu vous garde.

💭 : Merci tantine Coronavirus tu nous gronde pour notre bien! Je dis souvent combien celui qui aime sait dire NON ou STOP. Je dis souvent que les panneaux de circulation ne sont pas installĂ©s pour nous embĂȘter et que le feu rouge est plus important que le vert. Ou encore comment je suis capable d’aimer quelqu’un hyper fort et ne pas cacher le corps si il tue autrui. Car je pense que quand on aime on doit aimer la vĂ©ritĂ© et la justice. Nous n’avions pas seulement besoin d’égalitĂ© homme/femme, mais de plus, nous avions besoin de nous aimer les uns les autres et nous considĂ©rer, NOUS RECENTRER quelque soit notre sexe, notre croyance, notre statut social, notre couleur de peau


Aimons-nous vivant.

#actiondegrace #Jésus #covid19 #Force #grùce #persévérance #sagesse #annecy #espérance #femme #SaintEsprit #priÚre #Dieu #vérité #foi #Coronavirus #amour #confiance #respect #épreuves #guerre

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne ratez aucune de mes actualités

  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • SoundCloud - Cercle blanc

Retrouvez moi sur :

©2020 Site réalisé par PhilomÚne Mongo